Traduire/Translate

HOLLANDUS Opuscula Alchymica

*

OPUSCULA ALCHYMICA


La Pierre d’Urine.
Un travail bon & Sincère.

Par

Isaac Hollandus


Avant que de devenir vivante (ou que sa vie soit manifestée), notre Pierre est morte quand on la trouve & tout le monde la voit et l’a devant les yeux. On la trouve (ou : on l’a trouvé) sur la partie supérieure des tonneaux ou vaisseaux en lesquels on la garde par un long temps et un et tous ont sous le nez la Materi ou l'air puant duquel notre pierre est tirée. Les pauvres l'ont aussi bien que les riches ; les jeunes enfants aussi bien que des personnes plus âgées.
C’est en effet, "un jeu d'un enfant" et un travail de femme, et les personnes ignorantes l'ont diligemment recherché longuement et avec acharnement ès excréments et ne l'ont point trouvé. Car lorsque vous êtes vivant, la pierre vit en vous. C'est la raison pour laquelle on ne peut pas élaborer notre pierre hors des excréments, puisque notre pierre possède parfaitement les quatre éléments ; oui, et ceci est plus merveilleux que n'importe quoi sur terre. Car l'homme est  le meilleur, que Dieu a créé en ce monde, en sa ressemblance (ou : dans son image). Si vous avez de l'intelligence, écoutez.
Notre pierre a une odeur forte et un goût amer, comme l'urine, et on la trouve partout en quantité superflue. Tous les animaux l'ont également, cependant pas aussi parfaitement que l'homme. Sans notre pierre rien en ce monde ne peut vivre. Je vous en dis assez, si vous pouvez comprendre seulement ; et si vous ne comprenez pas, la toute puissance de Dieu ne vous l'accordera pas ; car même si vous ne la trouvez pas, elle est néanmoins trouvée.
Notre pierre est en toutes choses qui croissent hors de la terre, et elle est également dans la terre, de même que dans les fossés et ainsi qu’au-dessus de la terre. Que Dieu fasse donc que vous la puissiez la trouver et connaître sa nature, nous vous indiquerons comment l'extraire et comment procéder afin d’en tirer la Pierre, de quelle couleur elle est, & ce à quoi elle doit ressembler quand elle a été accomplie ; ainsi que comment la préparer & l’utiliser.
Item, notre pierre coûte peu & peut facilement & abondamment être trouvé partout, à tous les coins de rue, dans toutes les chambres secrètes ; sur les tas de fumier et dans les cavernes et grottes ou dans les écuries. Elle se développe et croît en tous les endroits où son eau est trouvée et où elle est répandue paisiblement. Notre pierre se développe également hors de la Materi fétide et puante dans laquelle elle est blanche et claire, de même que le verre se développe hors de la terre fétide qui est également beau et clair. Par conséquent les anciens et les sages écrivent : Notre pierre s'épure et se sépare de toutes ses souillures. Les ignorants, qui ne comprennent pas ceci, blâme les anciens pour d’avoir dit ceci, et croient que c'est Mercure. Et encore, "notre pierre s’élève au-dessus de Fèces, et monte tout en haut où elle se  rassemble.
Item, si vous connaissez la Pierre, prenez-la dans sa grossièreté, congelez-la jusqu'à ce qu'elle soit épaisse, et la gardez-la de tous les métaux, parce que la Pierre se transformerait en mauvaises herbes, parce que il est de leur nature de rendre toutes choses pures et propres. Lorsque vous l'avez rendu épaisse congelez-la, vous pourrez en tirer les deux éléments de l’air et du feu. Le troisième élément, la terre, se trouve noire & brûlée, comme le charbon, dans le fond du vaisseau. Dans ce charbon noir se cache la Pierre des Sages & des Philosophes & des  véritables Maîtres.
Pulvérisez finement cette terre noire. Mettez-la dans un vaisseau large sur un tripode & calcinez-le pendant quatre jours, rougeoyant dans une chaleur modérée, de sorte que la matière soit presque rougeoyante. Mais le dernier jour, laissez-la bien rougeoyer, mais pas trop, la matière ne devant pas fondre ; car tant que notre Pierre n'est pas pure, elle est combustible, et la Pierre ainsi que le Matière fétide se transformerait en verre si le Matière devaient atteindre l'étape de fonte. C'est pourquoi les anciens interdisent de chauffer toute matière trop avant qu’elle ne soit pure et propre et unie à l'esprit et à l'âme ; car le Spiritus préserve le Corpus, de sorte que le feu ne puisse pas la brûler ou lui nuire ; et le Corpus pur et clair protège le Spiritus, de sorte qu’il se maintient au feu & ne le laisse par conséquent point s’envoler. Le Spiritus est incombustible.
C'est pourquoi le Spiritus ne laisse point le Corpus se brûler, parce qu’ils font un au moyen du Spiritus et de l'âme sur le Spiritus et avec le corps. Car bien qu'un Spiritus et un Corpus purs soient joints ensemble, le feu néanmoins séparerait le corps et l'esprit, et l'esprit s'échapperait. Mais lorsque l'âme est jointe au corps ensemble avec l'esprit, et qu’ils sont tous purs, ils ne forment qu’un. Alors ni le feu, ni l'eau, ni rien au monde ne peuvent les détruire, car c'est une chose parfaite.
Item, quand la terre est ainsi calcinée, la mettez-la hors du tripode et la dissolvez en eau distillée commune ; laissez reposer les fèces, et pendant qu’elle est encore chaude, videz l'eau dans un vaisseau en bois ou en pierre. Prenez bien garde aux les métaux, car autrement la Pierre bénite sera abîmée et corrompue. Maintenant la Pierre bénite poussera admirablement et purement, et se développera comme l'herbe sortant de la terre, & même de plus en plus.
Versez maintenant l'eau hors de la matière végétante dans un vaisseau en terre non plombé, ou dans un vaisseau de verre. Faites bouillir l'eau, et versez de nouveau la dans un vaisseau de bois ou de terre. Laissez la germer encore, et chaque fois quelque chose aura germé, concentrez l'eau jusqu'à ce que tout ait germé.
Quand tout aura été concentré et aura végété, séchez au-dessus d'un feu doux, remuant avec une tige fine jusqu'à ce que la matière soit si sèche qu'elle se transforme en poussière. Mettez maintenant la matière dans un large vaisseau, d'une épaisseur du pouce, et placez-la sur le tripode ou dans un four à réverbération. C'est la meilleure et dernière calcination, qui doit durer trois heures ; la première heure avec un feu doux, la seconde avec un feu plus fort, et la troisième heure le feu doit être pousser tellement que afin qu’elle soit à la limite du rougeoiement. Vers la fin de la dernière heure augmentez le feu de matière que la matière rougeoie bien sans toutefois fondre. Si vous la voyez fondre, enlevez la feu aussi rapidement que vous pourrez, et la laissez refroidir.
Maintenant sortez-la et dissolvez-la dans l'eau pure. Quand elle se sera rassise et encore chaude, séparez le pur des sédiments en versant, car si vous la laissez refroidir, la Pierre se cristallisera, et ne pourra plus être séparée des ses fèces. Vous devez faire ceci - dissoudre dans l'eau, versez pour séparer de son sédiment et permettez-lui de germer, et la versez encore, et concentrer, et la laissez germer encore - jusqu'à ce que tout soit germé.
Vous devez alors encore sécher la matière au-dessus d'un feu doux, la remuant toujours avec une petite tige jusqu'à ce qu'elle se transforme en poussière, comme mentionné ci-devant ! Maintenant remettez-la dans un large vaisseau d'un pouce d'épaisseur et dans un four à réverbère, et ce jusqu'à ce que votre Pierre ne donne plus aucune fèces et reste claire et subtile, et fonde sur une fine plaque chaude comme de la cire ou du beurre. Si elle est enlevée du feu, il doit se tenir et ne point se dissoudre même en l’air froid et humide. Alors votre Pierre est subtile et fixe.
Mais s'il devait arriver que la pierre fondît durant la calcination, elle ne serait pas corrompue à cause de cela, mais vous perdriez votre poids ; car si la Pierre était assez longtemps maintenue dans le feu, une partie se transformerait en verre, Car la Pierre est encore seule et à ce moment-là n'a pas encore son Spiritus avec elle, qui pourrait protéger le Corpus contre le feu. De même, elle n'a pas l'âme avec elle, qui maintiendrait le Spiritus et le Corpus ensemble en paix. Quand, cependant, l'esprit, le corps, et l'âme sont unis ensemble, le feu ne peut les transformer en verre, parce que c'est alors un élixir qui surpasse toutes les élixirs. Alors c'est un Corpus glorifié qui est parfait. C'est alors l'indestructible Quintessence, semblable au cieux inaccessible. Et quand vous l'aurez ainsi préparé, la Pierre désira recevoir l'esprit et l'âme. Quand vous serez parvenu à cette étape, vous aurez accompli tous ce que les anciens ont exposés secrètement en leurs livres disant :
Prenez ce qui est le plus proche de la nature ; de cela tirez-en notre Pierre, etc... Et je vous ai révélé toutes les choses que les Philosophes ont gardé secrètes. Mon enfant tu doit savoir que cette Pierre précieuse est préparée de beaucoup de différentes manières. Cette pierre peut être employée pour tous les travaux que chacun souhaite, parce que elle est maintenant prête à recevoir n’importe quel Spiritus ou âme qu’on lui ajoute, tant pour la Médecine que pour l’Alchimie. Cette pierre ne choisit pas les être, car elle accepte tout ce que l’on lui ajoute ; car elle est fixe et sèche au quatrième degré, et aussi froide, et tous les Spiritus sont volatils, chauds et humides. C'est pourquoi tous les esprits désirent être avec cette Pierre ; et c'est la raison pour laquelle quelques Philosophes ont appelé cette Pierre le fils de Dieu, parce qu’il ne respectait personnes.
Item, les anciens sages ont ramené cette Pierre à sa première nature et plus grande perfection. Ainsi disent-ils : Quatre choses proviennent d'une chose. C'est-à-dire, les anciens ont cherché une chose et une racine de laquelle quatre choses procèdent. Et quand ils furent capable de la convertir de nouveau en une chose, la Quintessence fut achevée, et présente dans toute l'éternité.
Je ne connais aucune chose dans le monde entier qui serait aussi bon et sain à notre nature que cette divine Pierre des Philosophes.
Maintenant nous donnerons encore la manière sur la façon dont nous devons préparer notre pierre, qui est d'abord un Corpus mort mais qui a été glorifié et rendu pur et approprié à recevoir en elle l'esprit de la vie et l'âme parfaite pour les rendre éternelles.
Si vous souhaitez faire que cette Pierre devienne vivante, vous pouvez en faire n’importe quel corps que vous souhaitez. Vous pouvez en faire une Lapis Phiosophorum ou Quintessentia, qui guérie toutes les maladies, qui maintient le corps de l'homme en parfaite santé et lui permette de vieillir sans déclin jusqu’au terme de la vie de chacun, comme nous avons entendu en haut. Mais si vous désirez en faire une Médecine pour les métaux imparfaits, vous devez la prendre aux métaux, car d'un cheval se fait un cheval, etc...
Plus encore, afin de réaliser notre but, mon enfant, tu prendra du Sel Ammoniacum dissous dans l'Aqua Fortis, le sublime-le 4 ou 5 fois par le vitriol et le sel. Plus il est sublimé, plus grande sera sa projection. Après ceci, le Mercure sublimé doit être mis en poudre sur une pierre, et ce doit être mis dans un large vaisseau, d’un pouce d’épaisseur. Placez-le dans le tripode au calcinatoire pendant huit jours, avec toutefois seulement avec un feu doux de charbon, de sorte que vous puissiez maintenir votre main dessus le temps d'un Ave Maria.
Sotez-le ensuite et dissolvez-le dans l’Aqua Fortis faite de une part de salpêtre, deux part de vitriol Romain, une demi part de cinabre, un quart de part de sel Ammoniacum. Faites de ceci une eau forte (aqua fortis), comme vous le fait, et la rectifiez comme ce doit, etc... Dissolvez alors autant d'onces de Sol que vous avez de livres de Mercure ; dissolvez chacun dans un vaisseau à part, et quand Mercure et le Sol sont dissous, mettez les deux eaux ensemble et placez-les dans le Balneum. Laissez-les ainsi pendant sept jours pour s’unir, c’est-à-dire, le Spiritus à l'anima.
Ceci fait, broyez votre pierre finement sur un marbre et ajoutez la poudre au vaisseau qui est dans le Balneo avec Mercure et le Sol. Laissez votre pierre se dissoudre avec le Spiritus et l'âme. Alors chacun des trois se transformeront en eau ; laissez-les ainsi dissous en eau durant trois ou quatre jours, de sorte qu'ils puissent devenir bien unis et s'épousent l’un l’autre ; et mettez plus de Spiritus que vous avez des Corporis ou pierre, parce que le Corpus n'absorbera pas plus de Spiritus qu'il n’en faut. Distillez maintenant l'eau par alembicum hors du balneum. Pulvérisez-les sur une pierre, puis mettez-les dans un large vaisseau, un pouce d’épaisseur, placez le vaisseau sur le tripode pour digérer ou à calciner pendant huit jours et huit nuits, par un feu modéré. Enlevez-le alors, et mettez la matière dans un vase en verre, lutez un petit vaisseau sur la l’ouverture du vase, et placez-le pour sublimé, comme je vous ai enseigné plus haut vous devrez prendre beaucoup plus de Spiritus que vous avez de Corporis, et dans cette sublimation le Corpus laissera le Spiritus dont il n’aura pas besoin.
Laissez lui dans le vase durant trois jours et trois nuits avec un bon feu, comme est nécessaire pour la sublimation. Prenez alors le vase supérieur et enlevez la pierre. Testez-la sur une lame de cuivre rougeoyante ; voyez si elle fond comme de la cire, en se répandant sur la lame, la pénétrant comme la graisse pénètre le cuir sec. Voyez si après que la feuille ait refroidi la tache où la pierre s’est étalée est devenu bon or dans tous les essais ou analyses) - alors votre Pierre est véritable et prête et accomplie.
Mais si ce n'est pas le cas, vous devez le dissoudre encore dans l'Aqua Fortis et le placer encore dans le Balneum Mariae, sept jours. Après ceci, congelez-encore le, et enlevez-le encore. Et laissez-le de nouveau dans le tripode pendant huit jours, comme avant. Enlevez-alors, et examinez comme avant, et plus que vous dissolvez et le coagulez, plus grand sera la projection. Si la Pierre agit de un sur cent, et si vous le dissolvez et coagulez encore, elle fera une projection dix fois plus grande. Mais je vous conseille de ne pas le faire plus de trois fois, parce que la Pierre atteindrait un telle grande puissance et subtilité qu'elle ne pourrait plus être maintenue dans aucun vaisseau. C'est dire quel est sont pouvoir de pénétration.
En conséquence, je vous conseille de ne dissoudre, coaguler et calciner dans le tripode plus trois fois. Alors la pierre deviendra subtile et forte d’elle même, tellement que cela parait incroyable. Si la Quintessence est mise dans de l'huile, personne ne peut décrire l'abondance de ses couleur. Oui, elle a alors une telle puissance que si un homme devaient mettre trois gouttes de solis oleum dans un peu d’aqua vitae rectifiée, il maintiendrait sa jeunesse jusqu’aux derniers jours de sa vie, telle qu’elle est déterminée pour lui. Mais ce genre d'huile doit être fait tout à fait différemment, et non pas comme l'huile ordinaire, qui est faite avec l'aqua fortis. La solis oleum, cependant, qui est préparée comme médecine pour le corps humain, est faite de deux éléments que vous devez tirer de notre pierre, c’est-à-dire, les éléments de l’air et du feu. C’est avec ces derniers que vous devez préparer votre huile de Sol.
Prenez du Sol, battu légèrement comme les feuilles d'or entre du papier, et broyez-les sur une pierre avec le vinaigre de vin distillé ou avec de l'eau de sel Ammoniacum ou de l'élément que vous avez tiré de notre pierre. Quand elle est broyée finement, mettez-la dans un vase en verre. Dans le même vase mettez l'élément que vous avez tirez hors de notre pierre. Couvrez le vase et placez-le sur le sable pendant trois ou quatre jours. Après ce, ouvrez-le, et vous trouverez votre or transformé en huile. Distillez-en l'élément, et dans le fond vous trouverez une huile d'or. C'est la plus grande médecine qu’on peut trouver au monde.
Une autre manière plus facile.
Prenez notre pierre dans sa grossièreté (ou dans son état cru), comme lui sort du minera de l'homme. Comprenez bien ce que je dis ! Mettez-la dans un large vaisseau et de verre et ajoutez les feuilles d’or en poudre. Versez dessus une partie de notre pierre, qui doit être vieille et bien fixée et purifiée. Versez de la pierre, la largeur de deux doigts au-dessus du Sol. Placez le vaisseau avec le Sol et la pierre, l'été à la chaleur du soleil. Une peau ou une huile blanc d’or se formera à la surface. Enlevez-la soigneusement avec une plume, de telle manière que vous déplaciez la matière le moins possible. Mettez-la dans un vase. Procédez de cette façon plusieurs fois par jour, enlevant l'huile jusqu'à ce que plus d'huile ne se forme sur le dessus. Ainsi vous pouvez obtenir des l’oleum solis  avec notre pierre dans sa grossièreté, car elle sort du minera de l'homme.
Comprenez bien ce que j'ai laissé entendre ici, parce qu'il n'y a jamais eu un plus grand secret en nature concernant notre Pierre, qui aussi, malgré sa grossièreté, transforme le Sol en huile. Et un grand nombre d'artistes ont cherché ce secret mais ne l'ont pas trouvé. Soyez par conséquent reconnaissant envers Dieu, etc... Si alors notre Pierre accomplit ceci à son état brute, imaginez juste ce qu'elle fera quand elle est perfectionnée et est unie à l'esprit et à l'âme, et est fixée et rendue fusible. Considérez bien mes paroles, de sorte que vous n'effectuiez pas le travail en vain.
Maintenant nous résoudrons encore pour préparer notre Pierre pour une telle grande force qui est incroyable. Vous devez donc continuer à dissoudre la Pierre dans l'eau, comme je vous ai enseigné ci-dessus. Dissolvez-et coagulez-la, et puis calcinez-la dans le tripode comme devant. Faites ceci trois fois et non plus. Autrement elle deviendrait bien trop pénétrante et puissante, comme décrit ci-dessus.
Si, cependant, vous souhaitez avoir votre Pierre augmentée et multipliée, disons de un pour mille, prenez 10 livres d’Or finou ou du Lune. Ensuite après avoir préparé votre pierre comme ci-devant, fondez-la sur le feu dans un creuset. Après ceci, jetez 1 livre de votre pierre dessus, et laissez-les fondre ensemble pendant une bonne demi-heure. Versez alors la dans un vase d'étain, ou laissez-la refroidir d’elle-même. Votre Sol ou Lune sera fragile ou friable, puisque trop de médecine aura été mise dessus. Car ceci est l'essai des élixirs : Si on souhaite faire la projection avec une certaine chose, et on ne connaît pas vraiment la projection, on jette la médecine sur n'importe quel métal un choisit. Aussi longtemps que le métal reste fragile, la médecine accomplira pourtant une projection plus élevée. Jetez maintenant le métal fragile sur les autres métaux, jusqu'à ce que les métaux restent souples, etc... Gardez ceci, car ceci est la fin de la projection.
J'ai dit, que vous devriez-vous jeter 1 livre de la pierre sur 10 livres de Sol ou de Lune selon quel genre d'âme votre pierre a, puisque votre pierre est censée opérer sur les métaux imparfaits, 1 livre à 1000 livres pour de bon Or. Et je vous ai instruit de jeter sur 10 livres de Sol ou de Lune. Mais ceci est fait de sorte que 10 livres de Sol ou de Lune devraient également se transformer en médecine, parce que le Sol ou la Lune n'exige aucune médecine ; mais ils se transformeront en médecine qui est meilleure que votre pierre. La raison en est que tandis que la Pierre que vous avez jetée sur eux est en soi l'âme de l'Or ou de la Lune, l'Or ou la Lune sont transformés en Médecine. Elle est maintenant une médecine et fragile comme votre Pierre.
Pulvérisez l'Or ou Lune, et le dissolvez dans l'eau qui est employée pour le Blanc ou le Rouge, etc... Placez-le pour pourrir dans le balneum pendant sept jours. Soustrayez alors l'eau par alembicum, et congelez la matière. Enlevez-la, pulvérisez-la finement sur une pierre, et mettez-la dans un vaisseau large d'un pouce d'épaisseur. Maintenez-la dans le tripode pendant huit jours avec un feu modéré, légèrement plus chauds que celui dans lequel vous aviez mis votre Pierre quand vous l'avez calciné dans le tripode car pour cette calcination il doit être légèrement plus chaud. Faites ceci, en se dissolvant, et coagulant, et calcinant dans le tripode, les trois fois, et votre matière sera plus forte et meilleure que votre Pierre. La raison en est que votre Pierre est l'âme de votre matière, et l'or est le Corpus des âmes. Quand l'or a été transformé en huile, il a cent fois plus de puissance, comme dit ci-dessus.
L'or, cependant, n'est pas simplement huile mais également une médecine, toute aussi bonne qu'est la pierre. Exemple : Donnez un fort poison à quelqu'un, de la grosseur d’un haricot. Cet homme mourra immédiatement, parce que le poisons se répand jusqu’au au cœur par toutes les artères, y compris toute la chair, et l'abdomen entier. Il empoisonne le corps entier. Et si un homme devaient manger d'un animal auquel du poison avait été donné, comme je l'ai dit ici, tout ceux qui en auraient mangé en mourraient. Il est donc possible, de donner à un homme ou  à un animal, du poison de la taille d’un haricot, de sorte que le corps entier devienne toxique, et tout ceux qui en mangeraient en mourraient. Que devriez-vous maintenant penser à l'Or ou à Lune ? Et même si l'or ou Lune n'étaient pas médecine mais a seulement une précipitation amalgamé dans leur état cru avec Mercure, et s’ils avait été maintenu ensemble dans un feu modéré, ne pensez-vous pas que l'Or ou le Lune changerait Mercure en sa nature ? Oui, certainement, et cela en peu de temps, dans un délai de quatre semaines.
Si donc le Sol et la Lune (même dans leur état brut) peuvent provoquer le changement les autres en leur propre nature, que ne pourront-ils faire lorsqu’ils seront médicalisés avec la médecine la plus noble du monde et sont appliqués si abondamment ? L'Or ou Lune médicalisés sont également dissous dans l'eau, maintenue dans le balneo pour sept jours et nuits afin d’être digérés. Après ils sont de nouveau congelé et alors calciné dans le tripode, et ceci est fait trois fois. Que pensez-vous de cela ? Et même s'ils n'avaient pas été médicalisé mais seulement été calciné et congelé, n'aurait-il pas fait une médecine toute de lui-même ? En effet, oui. Si vous avez l'intelligence, comprenez mes mots. Si vous ne comprenez pas, vous êtes un sot. Je vous ai ici enseigné comment faire le plus précieux avec le non précieux. Remerciez la toute-puissant de Dieu d’avoir cet enseignement.
Fin du l’œuvre de la Pierre d’Urine.