Traduire/Translate

L.A.T. Magie et Alchimie

*


MAGIE ET ALCHIMIE


Certains lecteurs de ce blog pourraient s’étonner, voire s’inquiéter de la présence d’Eliphas Lévi – adepte bien connu de la Magie – parmi des alchimistes…

En d’autres termes, et pour être direct :  qu’est-ce que la Magie a à voir avec l’Alchimie ?

(J’entends ici Alchimie au sens d’une réalisation spirituelle et initiatique – sans oublier certaines incidences « physiologiques » - et non pas une obsession matérielle qui consisterait à « faire de l’or »)

En étant tout aussi direct, je répondrai :  l’Alchimie et la Magie travaillent à des propos relativement différents, mais, surtout, travaillent avec les mêmes « matériaux ».

J’appuierai cette affirmation par quelques considérations de René Guénon qui, dans une note de bas de page de l’article "Le Soufre, le Mercure et le Selde "La Grande Triade", nous dit ceci :

(…) Le Mercure des hermétistes est en somme la même chose que la « lumière astrale » de Paracelse, ou ce que certains auteurs plus récents, comme Eliphas Lévi, ont appelé plus ou moins justement le « grand agent magique » (…) 

J’ai cité les propos de Guénon sur la " lumière astrale", mais Lévi lui-même y fait abondamment allusion. Et toute son œuvre, dédiée certes à la Magie, est constamment « bivalente » :  Magie ET Alchimie.

Ceci étant dit, pour exonérer Lévi d’un fait de présence inopportune notamment, je ne saurais trop recommander, à la fois, "La Grande Triade" et "Symboles de la science sacrée" de René Guénon, le premier ouvrage étant le complément de l’autre.

Nous sommes là en pleine Alchimie, mais, il faut le préciser, strictement au plan des Principes, et non des processus opératoires.

On lira chez Guénon, avec plus que de l’intérêt, des considérations sur le Cœur et ses diverses expressions symboliques (caverne, Sacré-Cœur, coupe, Graal, Œuf du Monde, etc), dont on retrouvera des « harmoniques » sur ce blog, notamment dans l’article que je consacre aux «Vaisseaux d’Hermès », ou dans mon article sur Zoutleeuw, ou encore dans ma note sur le "Livre Muet des Francs-Maçons", etc.

Enfin, dans une autre note de bas de page, annexée à l’article intitulé "Le Cœur et l’Oeuf du Monde", dans "Symboles de la science sacrée", Guénon donne la mesure des liens qui unissent son œuvre à l’Alchimie :

(…) nous verrons aussi, à cet égard, que la caverne initiatique correspond d’une façon remarquable à l’athanor hermétique; il n’y a pas lieu de s’étonner de ces similitudes, car le processus du Grand Œuvre, entendu dans son véritable sens, n’est pas autre chose au fond que le processus même de l’initiation.. 


L.A.T.