Traduire/Translate

HOLLANDUS De l'Urine...

*
*
De l'Urine

et comment toutes les teintures

 peuvent être extraites par son esprit


JEAN ISAAC HOLLANDUS


Il faut savoir que toutes les teintures, quelles qu'elles soient, s'achèvent en blanc ou rouge, et que leur fabrication est toujours la même.

Prends un pot vitrifié avec de l'urine vieille et claire, adaptes’y un alambic avec son réceptacle et distille autant que tu peux ;  alors un dépôt (feces) noir demeurera au fond ; calcine-le pendant trois heures afin qu'il blanchisse peu à peu. Dissous dans de l'eau commune, et quand tu auras cuit pendant deux heures, sans t'arrêter, verse ce qui est clair : cuis-le de nouveau jusqu'à "la petite peau" (cuticula) sans interruption, place dans un lieu frais ou une cave, et tu verras cristalliser un sel clair. Enlève ce sel, cuis de nouveau cette eau et laisse-la cristalliser comme précédemment. Sèche ce sel cristallisé dans un poêlon  en terre (sartagine figulina), puis fais blanchir doucement dans le pot, mais prends garde qu'il ne fonde pas ; dissous de nouveau dans de l'eau commune distillée, pose sur le feu pendant un quart d'heure, enlève du feu, laisse se faire le dépôt et verse ce qui est clair comme précédemment.

Tu dois toujours décanter tant que c'est encore chaud ; de nouveau cuis ce liquide "à la petite peau" jusqu'à ce qu'il " porte des fèves" (fabas referat), puis place-le à l'air ou dans une cave comme précédemment, enlève le sel cristallisé, cuis de nouveau à la "petite peau" le reste de l'eau ou urine qui n'a pas produit de sel, jusqu'à ce que le sel apparaisse. Sèche bien ce sel dans un poêlon et mets-le de côté jusqu'à ce que je t'en indique l'usage.

Distille maintenant toute l'urine obtenue. S'il surnage dessus comme une huile ou graisse claire, enlève-la avec une plume ou une cuillère jusqu'à obtenir la pureté. De nouveau procède à l'extraction de cette urine dans le pot vitrifié avec alambic et réceptacle, et répète cette opération  autant de fois qu'il faudra, jusqu'à ce qu'il ne reste plus dans le récipient en terre aucun dépôt, dont on ne peut plus rien tirer par quelque distillation que se soit, et qui est à jeter.

L'extraction est ensuite répétée par B.M. et un dépôt noir demeurera ; répète cette opération jusqu'à ce que l'eau devienne claire, et toujours jette le dépôt.

Maintenant, prends le sel que tu as obtenu et séché, et mets-le avec ton eau claire dans le pot vitrifié bien bouché, place-le pendant trois ou quatre jours sur des cendres chaudes, jusqu'à ce que le sel soit dissous dans l'eau claire purifiée de toute féculence.

N.B. : Quand le sel est dissous dans l'Eau Claire sans résidu, il est alors parfaitement préparé. Il est de nouveau complet et rendu pur comme avant, mais débarrassé de ses résidus et de ses humeurs grossières, et rendu tellement subtil qu'on ne peut l'exprimer.

Prends six parties de cette urine, quatre parties de vinaigre distillé, trois parties d'eau de vie,  une demie livre de sel, une demie livre de sel ammoniac et une demie livre de chaux vive commune, mélange tout ; laisse dissoudre dans de l'eau claire débarrassée de ses dépôts, et tu obtiendras une matière admirable qui réduira toutes les chaux des corps en leur première matière ; c'est à dire en Mercure. Avec cette eau on peut extraire la Quintessence bénie (benedicta) de l'Antimoine et de toutes choses blanches ou rouges. Ainsi préparée, après t'en être servi dix ou vingt fois et de nouveau avoir procédé à son extraction, cette eau conserve tous ses pouvoirs comme si tu ne t'en étais jamais servie, mais il est nécessaire de la rectifier.

Manière d'extraire toutes les teintures avec cette eau ainsi obtenue:

Prends du Soufre, de l'auripigment ou de l'ocre, ou quelque chose de semblable dont tu as en tête d'extraire une teinture ; pulvérise en poussière impalpable et broie avec du vinaigre distillé afin qu'il ait la consistance d'un liniment (smegmatis). Mets cela dans un grand récipient et place-le sur un foyer de cendres ou de sable, verse ton urine claire ou eau, que ton récipient soit rempli à moitié, couvre avec un bouchon (subere, m à m. un bouchon de liège), et avec les mains agite-le pour que le mélange soit homogène. Cela fait, remets-le sur les cendres ou le sable, donne d'abord un feu doux, par lequel le liquide s'échauffe extrêmement, et note que la pâtée (? Turunda) ou le couvercle doivent être tout le temps extraits pour que l'air sorte, autrement le verre pourrait se briser, et que la matière doit être constamment agitée avec les mains pour bien se mélanger et pour que le vinaigre fasse bien son travail.

Quand tu verras le vinaigre se saturer de couleur, verse alors ce qui est chaud et clair, en prenant garde de laisser le dépôt au fond.

Mets de côté ce que tu as versé et ferme bien ; verse le reste de l'urine avec une partie de vinaigre distillé, bouche, et travaille en agitant avec les mains comme précédemment pour mélanger. Quand il aura absorbé la couleur, décante de nouveau par gravité en versant et veille à bien boucher.

Note que sur ce qui reste, tu dois verser de l'urine neuve avec un peu de vinaigre et recommencer toute l'opération autant de fois que nécessaire, jusqu'à ce que le vinaigre n'absorbe plus de couleur. Cela fait, tu auras extrait toute la teinture ; tu pourras alors jeter le résidu ou le destiner à l'usage que tu voudras.

Mets ta teinture dans un récipient et évapores en l'humidité jusqu'à ce qu'apparaisse une pellicule ; laisse refroidir et place cette matière, sur laquelle se trouve cette pellicule, dans le pot, avec son alambic bien luté ; dans les cendres ou le sable extrais-en toute l'humidité, et la Teinture blanche ou rouge, selon la matière employée, demeurera au fond, qui sera la Quinte Essence. Si tu as mis de la matière blanche, ta quintessence sera blanche comme de la neige, mais si ta matière est rouge, elle sera rouge et scintillante comme l'or.

Selon cette même procédure on peut extraire la Quintessence du Mercure sublimé du rouge ou du blanc. De même de la limaille de Mars, du vert de gris, du Cinabre ou du bronze brûlé (aere usto) et aussi de la chaux d'Or et de d'Argent, ou du cuivre, bref de toutes les choses du monde.

Note : Pour que l'urine soit plus forte, ajoute du sel ammoniac à volonté et une drachme de sel commun ; et tu pourras extraire la Teinture avec plus de bonheur (felicius).

Note : De ces teintures extraites peuvent être faits des ciments avec lesquels tu pourras cémenter, ce qui est un art secret.De même une certaine eau rouge et scintillante comme le Rubis. Avec cette eau, des choses merveilleuses peuvent être effectuées, qu'il n'est pas permis de révéler.


GLOIRE A DIEU.