Traduire/Translate

KAO HSIANG HSIEN Poème alchimique (extrait) - XIVème siècle



Alchimiste chinois


L’alchimie chinoise est tout à fait semblable à notre alchimie occidentale. Le court extrait que je vous propose ci-après d’un poème alchimique chinois du XIVème siècle, décrit les grandes lignes du Grand Oeuvre avec une belle précision.

L.A.T. 



KAO HSIANG HSIEN

Poème alchimique (extrait)

 XIVème siècle


« Voici que la mère, dès qu’elle a des fils, devient un four et un pot. Au moment où l’âme du soleil et l’essence de la lune exercent l’un sur l’autre une influence mutuelle, la perle noire (le mercure) prendra tout naturellement son vol vers des cimes lointaines. Si tu veux l’attraper, utilise dans ce but Wang Hsiang, le monstre aquatique (le soufre). Wang Hsiang le capturera et l’amènera dans la chambre pourpre (le cinabre), teindra toute chose en rouge »

(Traductions et annotations de T.L. Davis et Chao Yun-Tsung, in :  Isis, 1939, n°81, pp. 236-240)