Traduire/Translate

D'ESPAGNET Le Zodiaque des Philosophes




LE ZODIAQUE DES PHILOSOPHES

*
DE JEAN D’ESPAGNET
*

TEMPS DE LA PIERRE

La figure ici décrite est le zodiaque des philosophes : à chaque planète les Anciens ont assigné deux domiciles, excepté au Soleil, et à la Lune, qui n’en ont qu’un : et même leurs deux maisons sont voisines. Dans cette figure chaque planète occupe ses propres maisons. Les philosophes dans le régime de leur ouvrage philosophique commencent leur opération dès l’hiver ; c’est à savoir depuis le Capricorne, qui est la première maison de Saturne, et en tirant vers la droite, se présente la seconde maison de Saturne dans le signe d’Aquarius, auquel temps Saturne, c’est-à-dire la noirceur de l’œuvre, commence à dominer. Ce qui arrive après le quarante-cinq ou cinquantième jour. Le Soleil arrivant dans les Poissons, l’œuvre devient très noire, et plus noire que le noir même : et pour lors la tête du corbeau commence à paraître. Le troisième mois accompli, et le Soleil entrant dans le Bélier la sublimation commence à se faire, ou la séparation des éléments. Le Soleil étant dans le signe suivant, jusqu’à l’Écrevisse, ils blanchissent l’œuvre ; et étant dans l’Écrevisse, l’œuvre reçoit son éclat, et sa splendeur parfaite ; et là se terminent les jours et le temps de l’entier accomplissement de la pierre, ou du soufre blanc, ou de l’ouvrage lunaire du soufre, la Lune régnant pour lors glorieusement dans son trône, et dans sa maison, le Soleil étant dans le Lion, qui est sa propre maison, se commence l’ouvrage solaire : mais étant parvenu dans la Balance, l’ouvrage se change en une pierre rouge, ou soufre parfait. Pour les deux autres signes qui restent, le Scorpion, et le Sagittaire ils sont dédiés à l’accomplissement de l’élixir : et ainsi cette merveilleuse production des philosophes se commence dans le règne de Saturne, et se finit, et se perfectionne dans celui de Jupiter.


FIN


Note de L.A.T. : il s’agit de bien savoir – et d’en tenir compte – qu’il existe deux zodiaques, l’un que l’on nomme « tropical » et qui débute invariablement au premier jour du printemps, l’autre que l’on nomme « sidéral » et qui, indépendamment des saisons, est le strict reflet des constellations célestes.

alchimie spirituelle amour arithmosophie astrologie sidérale astrologie tropicale bible cabale phonétique carrés magiques celtisme chamanisme ésotérisme feng-shui franc-maçonnerie gnose gnosticisme hermétisme hindouisme illuminisme kabbale lampe à sel magie magnétisme mazdéisme new age numérologie occultisme pa-koua phytothérapie plantes médicinales quintessence reiki rose-croix runes santé sciences occultes solve et coagula spagyrie taoïsme tarot théosophie théurgie transmutation yang yi-king yin paranormal voyance développement personnel ennéagramme christianisme ésotérique métaphysique tradition radiesthésie radionique pantacle pentacle talisman écossisme pentagramme bouddhisme civilisations disparues thot-hermès atlantide mû réincarnation spiritualité mystères prophéties astromancie