Traduire/Translate

FLAMEL Le Bréviaire




LE BRÉVIÈRE


de Nicolas Flamel


Manucrit du Chevalier Molinier


Au nom de Dieu soit fait Amen.
Le premier pas dans la Sagesse est la crainte de Dieu.


Avant-Propos. Théorie.


Je Nicolas Flamel Ecrivain de Paris cette année de 1414 du règne de notre prince benoiste Charles VI lequel Dieu veuille bénir et après la mort de ma fidèle compagne Perrenelle, il me prend fantaisie et liesse en me recordant d'elle, d'écrire en grâce de toi, cher neveu, toute la maîtrise du secret de la Poudre de Projection ou Teinture Philosophale que Dieu a pris vouloir de départir à son chétif serviteur, qu'ai repéré comme repèreras en œuvrant comme te dirai. Suis donc de droit engin et entendement les sermons des Philosophes écrivant du secret, mais ne prends leurs dires comme disent car ne te feraient profit, ains que veulent être entendus selon Nature. C'est pourquoi n'oublie mie de prier Dieu, que te baille entendement de raison, de vérité et de nature, que verras en, icelui livre, où est écrit le secret de mot à mot et feuillet par feuillet, et ainsi comme j'ai fait et œuvré avec ta chère tante Perrenelle que je regrette moult grandement. Adonc ai mis la maîtrise en cetui livre afin que ne t'oublie mie du haut bien que Dieu t'accorde et qu'il te seconde. C'est afin que te recordes en souvenance d'icelui de chanter et psalmodier ses louanges et ne peut être plus idoine à placer un si beau fait si ce n'est parmi des chants très hauts ; adonc ai écrit ce dit livre de ma propre main et que avais destiné à l'église Saint-Jacques étant de ladite paroisse après que j'eus recouvré ledit livre du Juif Abraham, ne me prit vouloir de le vendre pour argent et ai icelui gardé moult avec cure pour en lui écrire ledit secret d'alchimie en lettres et caractères de ma fantaisie dont te baille la clé. Aie donc cure de le tenir secret et n'oublie mie de te tenir secret et d'avoir de moi souvenance quand je serai dans le suaire en remémoire adonc que t'ai fait tel document c'est a savoir afin que te fasse grand maître en alchimie philosophale car tel est mon plaisir mon vouloir soulas et ma fantaisie de te bailler ledit secret. Adonc fais comme ai fait et fais encore maintenant savoir que je suis avancé en âge décrépit c'est a savoir tout en l'honneur de Dieu de l'Eglise au secours des pauvres nécessiteux veuves et orphelins comme ai à cette heure que j'ai fondé rentes et hôpitaux et orné vingt-deux maisons de Dieu en piété et fidélité. Adonc écoute tes documents et mets au fond de ton cœur et ne te divertis du droit chemin de vérité. Adonc rends grâces a Dieu très bon qui t'a fait par moi impétrer telle maîtrise et n'oublie que te baille par clair sermon de mot à mot tout ce qu'avons œuvré Perrenelle et moi et que avons tant quéri par moult plus de vingt-trois ans en peine, sollicitude et labeur et qu'avons finalement repéré maîtrise a maintes reprises comme t'avons montré et que promis avons te bailler avant ma mort pour souvenance de nous deux et quand tu seras proche de mourir fais mettre ce livre en tes cendres : c'est afin que le monde n'en fasse dommage et de quoi toi et moi serions noceux pour ce que tout ordre mondain serait à rien et croirait tout mondain être maître et serait tout perdu. Ainsi donc qu'amour de toi ne me fasse dommage envers Dieu. Adonc tiens secret telle maîtrise prie et invoque le Saint Esprit illuminant nos intentions et notre esprit et impétrons nos intentions et notre esprit par tel chemin l'engin d'œuvrer en la maîtrise d'alchimie par voie de Nature.


THEORIE DE FLAMEL


Je vas donc commencer ton document par sermon clair et plein afin de (ne) pas brouiller ton entendement en avant de dire mot sur la pratique d'œuvrer, j'ai voulu te conduire par théorie à connaître ce qu'est alchimie c'est à savoir science muante corps métalliques en perfection d'or et d'argent produisant santé aux corps humains et muant vite pierre et caillou en fine sincères et précieuses. Adonc est icelle connaissance et n'a nulle autre pareille et par icelle est constituée un art qui n'a nul pareil a soi c'est à savoir au Philosophal par quoi est fait un corps médicinal universel muant Saturne, Mars, Jupiter, Lune et Mercure en pur Or clair luisant net et coloré comme ainsi que le minéral et encore icelui meilleur que tout autre or métallin et inclut en soi vertu et force de guérir tous maux quelconques et de faire avancer tous végétaux avant son terme et muer tous cailloux en diamants et rubis : tel art et maîtrise est donc faite en engin de Nature, secret régime de feu approprié et industrie de l'opérant : et tout suivant raison naturelle d'entendement et petit a petit se finit pourvu que ne t'ennuie mie de cuire en patience non anxieuse adonc pour l'ouvrage philosophale impétrer qui est sur tout le cours de Nature, tu dois comme un homme d'entendement avoir deux principales intentions. La prime est entendement droit et avoir l'intelligence des choses que te dirai. Car moi j'avais bien avant d'œuvrer et impétrer le droit chemin comme homme d'entendement la raison de nature en Mercure, Soleil et Saturnie comme ai dit en mon livre ou sont gravées les figures que verras ès arches des charniers. Ains ai resté court par moult plus de vingt-trois ans et demi à labourer sans pouvoir marier la lune qui est vif argent à l'Or et tirer d'icelui le fumier de l'Or et l'Argent séminale qu'est venin mortifère pour ce que ne connaissais mie l'agent ou médium afin de fortifier le Mercure car sans icelui médium est comme eau vulgale et que ne peut fuser Lune ou Or ou encore, ains se fait eau accuée tout ainsi fixe ce Mercure à acuité ce qu'après a force de labourer et d'ouvrer et ce qu'enfin moult finalement ai dépeint au quatrième et cinquième feuillet de mon livre d'Abraham.
C'est pour cette raison que la seconde intention est de savoir comme se doit fortifier ce mercure par agent métallin sans quoi ne se peut mie aller au centre de l' Or et de l'Argent qui sont durs ce que ne peut être ouvré fors par l'esprit soufreux de l'or et 1'argent. Adonc métier est qu'après tout d'abord iceux avec agent métallin c'est à savoir saturnie régale et en après acuité le Mercure par engin philosophal afin qu'après icelui fuse en liqueur l'Or ou l'Argent, tire le fumier gignatif de la pourriture d'iceux et sachez que n'est autre mode ne maîtrise d'œuvrer en cetui art, fors celle que te baille de mot à mot, laquelle besogne n'est mie facile à faire, ains moult épineuse à repérer si n'est enseignée comme te dis, car Or et Argent sont corps moult durs et ne peuvent mie s'ouvrir pleinement, fors par esprits mercuriaux acuités par voies et procédés philosophaux, et tout autre est faut et induit à faillir et à tromperie comme ai œuvré à mon grand regret par longtemps, et sans icelui procédé mercure demeure froid, hydropique et terrien, et n'est mie satis fort en icelle stance d'approfondir les viscères des deux corps parfaits Or et Lune et si mercure n'est pas tout premièrement échauffé de feu soufreux métallique, son eau douce hors de son corps et sa terre noire fécale rejetée il est toujours mercure vulgaire. Adonc est en cet état entrant au ventre d'iceux, et iceux dans le sien prennent vie astrale, croissance et végétation et sont lors vivants comme étaient dans les roches des minières et par ainsi se fait mariage du soleil, lune et mercure philosophaux non vulgaux et non autrement ; mais comment mercure se peut-il ainsi accuer ? Avise tout premièrement que nulle autre eau, fors le Mercure ne trait le Soufre du ventre des métaux, d'autant que fors lui au commencement, médium et à la fin, nul ne peut œuvrer ni rien faire que soit bon car c'est la vertu attrayante faite active qui fait tout, et s'engrosse de Soufre, tout comme le Soufre vit d'icelui ; ce que tu vois ès mines, eau de vapeur sèche soufreuse et de vapeur moite mercurielle se font tous métaux, car l'un et l'autre s'aiment et quèrent nature idoine à soi c'est à savoir que nature poursuive nature et jamais autrement n'est fait engin de nature, ains même de l'art parce que l'un aime son compagnon ainsi comme femelle trait mâle à soi se réjouissant quand et quand, ce que moult déduit vois clair et gravé en l'image de la quatrième figure où j'avisais le jeune mercure avec le caducée et les hideux serpents à l'environ de la verge d'or que tenait en main icelui : car sans ce, n'aurais oncques connu l'hermétique mercure lequel composons par engin industrieux philosophal Soufre et Mercure métalliques dans la prime préparation.
Avise donc d'entendre mes dits bonnement et sincèrement écrit envers toi, cher et aimé neveu afin que ne failles mie et que prie Dieu pour le salut de mon âme, et qu'en use en la voie et équité de notre bon Dieu qui prie dès maintenant te bailler santé de corps, d'entendement, l'intention et vouloir judicial et droiture loyale de cœur. Aie ferme croyance que tout l'engin industriel gît dans la préparation du mercure philosophal d'autant qu'en icelui est tout ce que nous quérons et qu'oncques ont (quéri) les anciens sages et que nous n'avons moins qu'iceux de rien œuvré sans icelui préparer avec l'Or et l'Argent car fors lui rien n'est en tout l'orbite mondain qui puisse faire ladite teinture philosophale et médicinale. Adonc l'engin naturel est qu'apprenions à tirer d'icelui dit la semence vive et spirituelle qu'ont enclose en leurs viscères et entrailles, et d'icelle semence est la matière tant vantée par les sages en leurs écrits et livres qui disent que la matière de la teinture muante des métaux en or est unique et seule et dissout tout vrai sans faute ni tromperie ains ne disent mot à la préparer ; icelle gît donc en ces trois tant seulement et non ailleurs car en autres corps métalliques icelle n'est mie si bonne, et est viciée et gâtée, ains ici est monde, entière et sincère. Vise donc tant seulement à tel point que une chose ne donne point chose si n'en a point et par ainsi ne vise qu'au soleil et lune ainsi qu'au mercure fait par engin philosophal et gentement préparé qui ne mouille mie les mains, ains le métal qui est en soi âme métallique soufreuse, c'est à savoir lumière ignée, et afin que ne t'aheurte en droit chemin, vise en métaux et là est le susdit Soufre enclos ainsi moult. gentement et vraiment quasi pareil à l'Or. Le repéreras en les cavernes et profondités de celui qui est fer et or et de qu'est airain c'est à savoir l'Or presque plus mine l'un que l'autre et si es avisé, tel soufre a pouvoir de teindre la moiteuse ci froide lune qu'est argent fin en pur or jaune et bon mais faut que se fasse par le médecin spirituel, c'est à savoir la clé qui avise et ouvre tout métal que te dirai. Maintenant avise donc quel minéral est un voleur qui mange tout fors l'or et la lune, que rendent moult bon icelui voleur, car quand les a en son ventre, lors est bon à préparer le vif argent ainsi que te dirai en son temps.


PRATIQUE


Adonc ne t'écarte du droit chemin et t'en rapporte à mes autres dits. En après œuvre a la pratique que vas te bailler au nom du Père et du Fils et du Saint Esprit Adorable Trinité Amen.
Aviseras en abord prendre l'aîné du prime fils enfant de Saturne qui n est mie le vulgal 9 parts, du sabre chalybé du dieu guerrier 4 parts. Fais iceux rougir en un creuset, quand sera rougi fondant jette les 9 de Saturne que je t'ai dit, dedans, lors celui-ci soudain mangera l'autre : nettoie bellement des ordures fécales venant a mont de la Saturnie avec salpêtre et tartre a quatre ou cinq reprises que sera bon quand verras un signe astral dessus le régule en mode d'étoile.
Adonc de l'or est faite la clef et coutelas qui ouvre et incise tout métal voire surtout le Or, Argent et Mercure tous lesquels mange et dévore et garde en son ventre, et as par icelui engin droit, chemin de vérité appert, si as œuvré ainsi qu'est métier, car icelui engin saturnal est l'herbe régale triomphante pour ce qu'icelle est l'Argent et petit roi imparfait que promouvons au degré de moult de gloire et honneur et est mêmement la reine c'est a savoir la lune et ferme du soleil.
Adonc est male et femelle et notre hermaphrodite qu'est mercure et est icelle besogne en image au septième feuillet et prime du Juif Abraham qu'est à savoir deux serpents à l'environ d'une baguette d'or, ainsi que verras en icelui livre que ai fait moi-même à ma fantaisie du mieux que ai pu te le figurer pour la clairvoyance et document philosophal. Avise donc d'en besogner bonne pourvoyance et munition car c'est métier d'en avoir moult, c'est à savoir 12 ou 13 livres voire même davantage selon que voudras oeuvrer en moult opération.
Adonc marieras le jeune Mercure c'est a savoir vif argent avec icelui qui est mercure philosophal saturnial, afin que par icelui tu puisses éviter et fortifier ledit vif argent courant par 7 voire même 10 à 11, reprises avec le susdit agent qu'est nommé clef ou sabre d'acier affilé, pour qu'icelui coupe incise et pénètre le corps des métaux, et quand fait auras telle maîtrise, lors auras l'eau double et triple peinte en l'image du rosier du livre d'Abraham Juif laquelle sorte du pied d'un chêne c'est à savoir de notre saturnie qui est la clef égale, et va icelle se précipiter en abîmes comme le dit le susdit Juif, c'est à savoir en notre réceptoire qu'est agencé au col de la retorte où va se jeter le susdit mercure double par art et engin d'un feu proportionne et idoine.
Mais se trouve ici épine anxieuse avec voire même impossible d'œuvrer si Dieu ne révèle le susdit secret ou que maître ne le baille, car mercure ne se marie mie avec Saturnie régale sans une chose qu'est cachée en engin droit à examiner comme se fait et se laboure, car si ne sais l'engin comme se fait ladite vaillance et paix avec le susdit vif argent, trouveras rien qui vaille. Adonc cher et aimé neveu, n'ai vouloir de te rien cacher ains te dire tout sans rien garder et te montrer comme dois aviser à droit au fait et au point qu'est métier en cette maîtrise philosophale, adonc te dis que sans soleil ou lune ne te sera mie profitable ledit ouvrage. Tu feras adonc manger à icelui notre vieillard ou loup vorace de l'or ou de l'argent en poids et mesure comme te dirai. Donne toute oreille a mes dits afin que n'erres mie et ne faille comme ai fait en icelle besogne. Comment est donc que faut bailler à manger de l'or a notre vieux dragon ? Avise droit engin en naturelle raison, car si donnes un petit d'or à la Saturnie fuse, il est bien moult appert, mais vif argent ne prendra vie voilà chose incongrue qui n'est mie profitable, et moi ai moult grandement labouré en tristesse avant de trouver droit engin a ce fait. Adonc si moult d'or lui bailles à dévorer, ne sera mie tant appert et dispos, mais prendra lors icelui vif argent et se marieront tous deux en pâte Fais comme tu m'as vu faire. Note que faut oeuvrer en tout selon poids que te dis car sans cela ne laboureras à ton profit mais a ton détriment, recorde de ce, voilà l'engin trouve. Scelle donc ledit secret car icelui est tout et ne l'écris oncques sur papier ni autre chose qui se puisse voir écrit car serions cause du dommage de l'universalité mondaine. Or moi te le baille sous le sigille du secret de la conscience en amour qu'ai envers toi. Avise prendre X parties d'or à savoir fin net et purgé 9, 10 a 11 reprises par le loup vorace seul, en après 11 parties de Saturnie régale, fais-les fuser en creuset ; adonc icelle fuse, jette dedans alors X d'or fin, fais fuser les deux et remueras avec un charbon enflambé, adonc ton Or sera appert un petit peu ; jette icelui en un marbre, pilé en poudre avec 12 de vif argent. Fais iceux prendre comme beurre ou fromage en pilant et agitant çà et là quand et quand l'autre et lavant avec l'eau claire vulgale tant que l'eau en sorte claire, et que la masse semble claire et blanche (ainsi feras-tu sur lune fuse) alors est faite conjonction d'icelui avec la saturnie régale solaire. Quand est donc maintenant ainsi que beurre, prendras la nasse que sécheras doucement avec toile ou drap fin moult engin. Voila notre plomb et notre masse du Or et Lune non vulgals ainsi philosophaux, adonc mets icelui dans une bonne retorte de terre à creuset, moult mieux d'acier, puis en fourneau, et donne feu en allant petit à petit. Agence un réceptoire à la retorte comme est métier deux heures, et après vigore ton feu tant que le mercure sote dans le réceptoire dessus-dit, et est icelui mercure l'eau du rosier fleurissant, voire le sang des innocents occis dans le livre du Juif Abraham, étant donc icelle eau d'Or e de Argent philosophale. Adonc ayez en croyance qu'icelui mercure a mangé un petit du corps du Roi et qu'icelui aura jà moult plus grande force de dissolver l'autre ci après que sera moult plus couvert du corps de la saturnie
Adonc as monte en l'échelle de l'art un degré ou échelon. Là prends les fèces de la retorte, fais-les fuser en creuset à feu fort et fais en sortir toute la fumée saturnienne et quand l'Or en fusion sera net infuse dedans comme la prime fois deux de Saturnie. Adonc est le soleil IX infus en lesdites fèces moult plus appert que la prime fois. Et comme mercure est jà plus aigre qu'il n'était avant, icelui aura jà moult davantage caché force et vigueur de scruter et par ainsi dire le manger encore et d'icelui emplir son ventre petit a petit. Avise donc cher neveu les degrés de l'engin de Nature et de Raison, afin de monter par échelons à la plus haute partie de Philosophie qui est sur tout le cours de Nature et que n'eusses oncques trouvé si ne te baille icelle maîtrise. Adonc bénis le Seigneur de ce que m'a baillé vouloir envers toi, car sans ce eusses œuvré néant comme aucuns font avec dommage de moult pécune, infinies peines et labeurs, vigiles anxieuses et cures détrimenteuses. Fais donc de même que les primes fois, marie avec le mercure sorti dessus-dit et fort en degré en broyant et pilant afin que s'en sorte toute noirceur, sèche comme t'ai dit. Mets tout en la retorte dessus-dite et ne fais ne plus ne moins tout comme viens de labourer deux heures à feu petit et idoine, en après fort et bon à pousser et faire issir le mercure dans le réceptoire, et auras encore le mercure moult davantage accué, et jà seras monté au second degré de l'échelle philosophale. Fais et œuvre encore ainsi que viens de besogner en jetant fils saturnien en poids idoine, c'est-à-dire petit à petit et œuvrant avec l'engin ni plus ni moins comme as œuvré au commencement, tant que tu sois au dixième degré de l'échelle, et lors te reposes et est jà ledit mercure igné acuité, engrossé pleinement, gros de soufre mâle et vigueur de sel astral qu'est en les plus profondes cavernes et viscères de l'or et de notre dragon saturnien, et tiens en croyance que t'écris chose laquelle nul Philosophe n'a oncques dit ni écrit. C'est icelui l'émerveillable caducée de quoi sermonnent tous les sages en leurs livres, et affirment qu'icelui a pouvoir de faire tout seul l'œuvre philosophal, et leur dire est vrai comme ai avisé à œuvrer par icelui mercure tout seul et ainsi que pourras maîtriser si telle est ta fantaisie car icelui et non d'autre est la nature proche et la racine de tout métal, avise qu'aies celui mercure et non autre liqueur comme croient aucuns sots et fous qui n'avisent mie qu'iceux métaux sont faits d'icelle liqueur que le susdit mercure réduit fusé en liqueur le Or et la lune afin de besogner naturellement et simplement à la teinture philosophale ou poudre muant tous métaux en soleil et lune qu'aucuns croient avoir maîtrise en liesse quand ont ce mercure célestiel propre, mais faillent grandement pour ce, trouvant jà peine avant de colliger la rose faute d'entendement. Il est bien vrai que s'ils entendaient les poids et le régime du feu en engin droit, ils n'auraient iceux moult a besogner et ne pourraient faillir encore que le voudraient, mais en celui art est mode d'œuvrer par ainsi. Apprends et avise donc de labourer comme te dirai. Adonc au nom de Dieu prendras de ton mercure animé que auras vouloir a ton désir 2 ou 4 parts, de ce lui mettras en fiole obtuse tout seul ou avec deux de saturnie solaire dont une d'or et deux de saturnie, le tout finement conjoint avec adresse comme beurre, lave, nettoie et sèche. Mets par au-dessus de bonne cire confite, c'est à savoir du lut de sapience ; mets icelle confection à savoir ainsi que la poule couve ses oeufs. Laisse ledit mercure ainsi approprié aller aval par aucuns jours, c'est à savoir en 40 ou 50 jours tant qu'aviseras s'engendrer en la fiole un soufre blanc ou rouge de sublimé philosophal, lequel sort des rayons dudit mercure, icelui colligeons avec une plume, et icelui est l'or et l'argent vivants que mercure enfante hors de soi.


TOUR DE ROUE


Adonc prends d'iceux soufres blancs ou rouges, triture en mortier de verre ou de marbre en l'arrosant de la tierce Partie de son poids du mercure d'où icelui a été tiré par sublimation, lequel soufre est sorti de la pourriture dudit mercure. Fais de tous deux une pâte ainsi que beurre, remets icelle mixtion en fiole obtuse sur fourneau à feu idoine de cendres, doux et approprie avec engin philosophal, cuis tant que ledit mercure soit tourné et mué en soufre, et durant icelle coction aviseras en ton vaisseau choses étonnantes c'est à savoir toutes les couleurs qui sont au monde ce que ne pourras aviser sans élever ton cœur à Dieu en grâce d'un si haut don.
Adonc quand seras au rouge pourpre, le cueilleras, car alors est faite la poudre alchimique muant tout métal en or fin pur et net, que pourras multiplier en arrosant, ainsi qu'as fait en broyant avec nouveau mercure, cuisant en même vaisseau, même fourneau, même feu, et sera mie tant moult plus court et sa force est dix fois plus forte. Voilà la maîtrise pleine au seul mercure qu'aucuns croient non vraie pour ce que sont imbéciles et sourds, et que ne sont mie appris; à engendrer telle besogne.
Si tu as désir d'œuvrer par autre chemin, prends or fin trois parties en poudre fine ou en feuillets moult bien déliés, fais d'icelui ainsi que pâte avec 7 parts de ton mercure philosophal qui est notre lune ; mets iceux en fiole ovale, au fourneau, le vaisseau moult bien obtus et engencé à feu moult fort, c'est à savoir comme à tenir feu de plomb sans s'asseoir et se coaguler car lors est trouvé engin droit de régime de feu, et ton mercure qui est vent philosophal monte et dévale en bas sur le corps de l'or que mange petit a petit et que porte en son ventre.
Cuis tant que l'or et le mercure ne montent et ne descendent plus et que demeurent tous deux cois et jà sera fait paix et accord entre les deux dragons qui sont feu et eau tout ensemble. Lors auras en ton vaisseau face noire ainsi que poix fondue qui est marque de mort. Et pourriture de l'or et la clef de toute la maîtrise. Adonc fais iceux ressusciter et régénérer en cuisant 40 jours, et ne t'ennuie mie ; lors se feront mutations diverses c'est à savoir couleur noire, cendrée, verte, blanche, orangée, et en terme fini, un rouge comme sang ou pavot cramoisi. N'aie cure que d'icelle dernière, car d'icelle le vrai soufre est fini, et tu possèdes la poudre d'alchimie, ne te dirai au juste le terme, car icelui y dure selon l'engin de l'ouvrier, mais ne pourras faillir en besognant ce que je te baille.


MULTIPLICATION


Avise donc que si as désir de multiplier la poudre. Prends d'icelle une part, et l'arrose de deux parts de ton mercure animé, cuis comme tu as fait en fioles après avoir fait d'iceux pâte molle et douce, même fourneau, même feu, et lors en plus petit de temps sera fait le deuxième tour de la roue philosophale, alors la poudre est vigorée de dix fois plus fort que n'était la prime naissance d'icelle. Fais encore icelle tourner voire même tant que tu voudras et sera alors achevé le trésor jà sans prix qu'est sur tout le monde entier le meilleur qui ne puis jà désirer ici-bas. Car as santé et richesses si en uses comme est métier. Adonc as le trésor de toute la félicite mondaine que moi pauvre rural natif de Pontoise ai faite et maîtrisée par trois reprises en ma maison rue des Ecrivains tout proche la chapelle St Jacques-de-la-Boucherie et que moi Nicolas Flamel te baille pour l'amour qu'ai envers toi en l'honneur de Dieu pour sa Gloire et louange du Père Fils et Saint Esprit et sacrée Trinité que je prie dès maintenant de t'illuminer et te vouloir conduire dans le chemin de vérité et de lumière ainsi que dans la voie du salut. Ainsi soit-il.


DU LEVAIN


Aviseras jà bonne mode d'œuvrer, c'est à savoir afin de faire lever la pâte philosophale et œuvrer à force pour l'augmenter par levain idoine et philosophal. Adonc prendras trois parts d'or fin en poudre, six parts de mercure animé avec une part et demi de soufre rouge. Marie ces ingrédients et iceux broyant en mortier de verre tout ainsi que beurre ou fromage, mets icelle confection en condamphore ou fiole étoupée a feu de chaleur de poule. Et cuisant ne t'ennuie, et lors verras chose émerveillable de quoi humain entendement reste coi et ne peut mie arguer tant est beau l'ouvrage de nature et d'icelle les mutations qui se font voir en toutes couleurs qui éblouissent par leur vif appareil et effacent les yeux de l'ouvrier si fort que n'est mie rien en cetui monde que fasse pareille chose, adonc à tempes congrual aviseras ton vaisseau qu'aura poudre rouge vive de couleur sanguine ainsi que pourpre. Lors est complet l'art d'alchimie philosophale, voire le miracle moult grand voire non croyable. Ne t'avise mie de dire qu'as ce trésor mondain, et sachez qu'icelui guérit toutes les maladies quelconques, voire toute infirmité que ne peuvent mie guérir nuls médecins fors le médecin philosophal. Adonc mue tout métal étant fusé en creuset par injonction d'icelui même sut mercure bouillant en or fin pur et net et coloré a tout jugement des hommes, du feu, voire même du plomb et loup vorace qui est un voleur qu'emporte tout fors icelui, mais encore mieux, mue cailloux en rubis fins et cristal de minière ou roche.


POUR AVOIR LES FRUITS DU PRINTEMPS EN HIVER


Adonc fais encore autre chose, c'est à savoir que si as désir d'avoir fleurs et fruits en froidure d'hiver, fais dissoudre 6 grains de ladite poudre rouge en sortant du vaisseau en 10 pintes d'eau de rosée tiède et en arrose tel arbre grand ou fleur que voudras en les entrant dans ta maison, ou iceux couvrant de paille ou de foin et tu verras en petit de temps une soudaine et émerveillable végétation et croissance dont moult ébahi seras.


MANIERE D'USER DE LA MEDECINE


Jà afin de t'avertir comme il faut user d'icelle médecine pour ta santé du corps et mémoire, aie cure au sortir de la fiole c'est à savoir quand icelle est purpurine, d'en mettre fuser, c'est à savoir dissoudre, en vin blanc ou eau-de-vie aucuns grains, tant que le vin soit teint, seulement doré, car est la marque juste, lors ne crains mie d'en bailler au malade 12 ou 15 gouttes en vin, bouillon ou autre liqueur, et seront lors guéris comme par miracle. Mais ne te jacte jamais de l'avoir fait car sont les hommes méchants et envieux quand ne peuvent mie œuvrer ce que autres œuvrent. Adonc afin que tu sois en santé quotidienne, prends d'icelle fuse dorée, 9 gouttes en quatre temps de l'année, c'est à savoir le 22 mars, le 22 juin, le 22 septembre et le 22 décembre, en telle liqueur que voudras, et en usant comme te dis n'auras oncques infirmités et jouiras d'une vie heureuse, pleine de santé et de richesses, voire seras maître de toute la Nature, car auras plus que princes et rois de pierres précieuses, d'or et d'argent.


COMMENT SE FAIT LA POUDRE DE PROJECTION AVEC L'ELIXIR


En icelui mode. Fais fuser en creuset 10 onces d'or fin, injecte dedans sur l'or fusé une once de poudre rouge, laisse iceux en feu moult fort par deux heures, lors tire le creuset, laisse refroidir, casse icelui, et aviseras au fond un verre rouge qui est or exaucé et poudre sincère et royale, muante tous métaux en or pur meilleur qu'icelui qu'est trouvé ès minières. Adonc as pouvoir de faire maintes fortunes ce que ne peuvent faire les rois sans requérir des autres. Avise donc, cher neveu, de faire comme ai fait, à savoir soulager les pauvres nos frères en Dieu, a décorer les temples de notre Rédempteur, à faire issir des prisons maints captifs détenus pour argent, et bon et loyal usage qu'en feras te conduira au chemin de gloire et du salut éternel au séjour de Dieu, que je, Nicolas Flamel te souhaite au nom du Père Eternel, Fils Rédempteur et Saint Esprit Illuminateur, Sainte sacrée et adorable Trinité Amen.
Note de broyer verre rouge et de mettre en fiole en boîte close et quand voudras faire bon or de plomb, étain, airain, argent et mercure, fais iceux fuser en creuset et les y purge fors la lune et le mercure que soit tant seulement fumant, lors injecte su 30 ou 40 livres de ce mercure ou autre que j'ai dit, 5 ou 6 grains de poudre multipliée et enveloppée en de la cire, et soudain ébahi seras de les trouver mués en or, les fèces sorties à part des susdits métaux, les passeras à la cendrée, et si était trop rouge et froissable en poudre, fais fuser de l'argent et jette dessus rouge la masse muée, ou si as désir, marie avec mercure et passe tout à la cendrée, et saturne, jupiter, mars, soleil, mercure, lune sera fin doux coloré comme est métier. Ressouviens-toi de rendre grâces à Dieu.
Voilà toute la maîtrise sans manquer mot que te baille mon tant cher et aimé neveu de ma tant chère femme Perrenelle à Dieu sois béni Amen.
Note que la prime imbibition d'icelle poudre rouge une part mue cent parts. Une de la seconde mille parts, de la troisième dix mille, de la quatrième cent mille et toujours de plus en plus fort, chose que ne pourras mie comprendre si ne l'avises de tes yeux.
Adonc si tu prends désir de faire moult d'or, cher neveu, ce que ne faudrait pourtant mie, pour ce que peut en advenir incongruité dommageable, mets cent mille onces de vif argent en grand chaudron de fer à feu fort, et quand sera chaud que fumera, jà aie une once de poudre cramoisie de la quatrième imbibition, inclus icelle en cire comme boulette, jette icelle sur ledit vif argent fumant et icelui sera arrêté soudain : Vigore le feu et lors sera mué, partie en masse et partie en poudre d'or jaune que fuseras en creuset et feras masse ou lingot et auras de tout icelui mercure a l'environ de 99 710 onces d'or pur au dernier point de fin. Dont t'useras comme aviseras bon être. Te voilà cher neveu moult plus riche que tous les rois, car as plus qu'eux, et qu'oncques ne peuvent mie avoir en tout royaume mondain, mais ne fais or que petit à petit c'est à savoir en prudence sans dire mot et ne te fie mie aux autres.
Adonc que t'ai baillé, c'est à savoir le trésor de tous les trésors de celui monde qu'ai possédé et fait de mes propres mains avec ma tant chère et bien aimée compagne Perrenelle. Adonc use de cetui trésor...afin que vives sans cure, riche en celui monde et qu'aies palme de gloire au Royaume de Dieu que je te souhaite Amen.

FIN


alchimie spirituelle amour arithmosophie astrologie sidérale astrologie tropicale bible cabale phonétique carrés magiques celtisme chamanisme ésotérisme franc-maçonnerie gnose gnosticisme gps gsm hermétisme hindouisme illuminisme kabbale lampe à sel magie magnétisme mazdéisme new age numérologie occultisme pa-koua phytothérapie plantes médicinales quintessence reiki rose-croix runes santé sciences occuptes solve et coagula spagyrie taoïsme tarot théosophie théurgie transmutation vitriol yang yi-king yin