Traduire/Translate

ANONYME Lettre d'un Père à son Fils


Lettre d'un Père à son Fils

Anonyme

Mettez dix livres de minium dans un large pot et mettez dessus suffisamment de vinaigre distillé pour remplir le pot presque jusqu'au bord, portez doucement à ébullition, en mélangeant souvent avec une cuillère de bois et maintenez la même chaleur durant trois heures.

Versez et filtrez le vinaigre ; et remettez de nouveau vinaigre dans le pot et faites bouillir comme précédemment, pendant trois heures, en mélangeant fréquemment, et décantant et filtrant : et vous devrez répéter ce processus autant de fois qu'il faudra pour dissoudre presque tout le minium dans le vinaigre, et il restera un résidu noirâtre. Dans le même pot, mettez de nouveau dix livre de minium, et continuez à dissoudre dans le vinaigre comme précédemment jusqu'à ce que tout le minium soit dissout.

Alors, mettez tout le vinaigre filtré dans une retorte, et distillez dans un four sans grille jusqu'à ce qu'il n'en demeure qu'un quart, que vous mettrez dans un pot vernissé couvert d'un papier pour le protéger de la poussière, et laisserez reposer dans un lieu froid, où il se congèlera en un sel.

Décantez le vinaigre qui n'a pas cristallisé, et en évaporez la moitié, cristallisez de nouveau, et continuez de même au temps de fois qu'il sera nécessaire pour que tout le vinaigre soit réduit en cristaux.

Mettez ledit sel dans un large pot à fond plat, et placez au soleil et laissez sécher.

Dissolvez le dit sel de Saturne dans de l'eau distillée, après qu'il soit distillé laissez vingt quatre heure en digestion. Puis filtrez, et distillez l'eau jusqu'à ce qu'une pellicule se forme, et faites cristalliser comme précédemment pour le vinaigre. Séchez parfaitement les cristaux au soleil jusqu'à ce qu'il tombent en une fine poudre blanche, alors dissolvez-les de nouveau dans de l'eau distillée, et digérez 24 heures ; filtrez, distillez et cristallisez. Et vous répéterez ce processus autant de fois qu'il sera nécessaire pour éliminer les sédiments terrestres : puis sécher les cristaux parfaitement et gardez à part.

Prenez alors douze livre du sel susdit purifié, placez dans une large retorte dont les deux tiers doivent demeurer vide, fermez avec un chapiteau aveugle et lutez les jointures ; mettez la retorte au bain de vapeur laissant le col et le chapiteau hors du bain, et laissez au bain durant vingt jours, à une chaleur suffisante pour garder ledit sel fondu en huile.

Après vingt jours appliquez un feu doux égal à celui du sable, et distillez l'esprit blanc ; puis quand vous voyez une couleur jaune âtre apparaître à la bouche de la retorte ce sera l'huile : alors immédiatement enlevez la retorte du feu et enveloppez-la dans un linge chaud, et lorsqu'elle sera quelque peu refroidie, remettez l'esprit distillé dedans, fermez de nouveau, lutez, et placez au bain vaporeux durant sept jours. Lorsque les sept jours seront écoulés, distillez seulement l'esprit, de la même manière que ci-dessus et lorsque l'esprit distillé commence à prendre une couleur citron enlevez la retorte du bain, et comme susdit, remettez les esprits distillés dans la retorte, fermez, et purifiez durant sept jours, et distillez de nouveau au sable ; et vous ferez cela sept fois. La septième fois et dernière fois, après avoir enlevé tous les esprit, changez de récipient et augmentez le feu, l'huile distillera en forme d'un beurre très rouge, vous devrez rectifier cette huile plusieurs fois, et chaque fois dans une nouvelle retorte, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus de résidu au fond.

Vous en ferez de même avec les esprit, en les rectifiant au bain marie plusieurs fois, jusqu'à ce qu'ils ne laissent plus d'impuretés, puis gardez à part dans un flacon bien bouché.

Mettez la poudre résiduelle ci-dessus mentionnée dans un pot, couvrez-le, et cuisez durant huit jour à une chaleur qui ne causera pas la poudre à devenir incandescente, ni la faire fondre. Après huit jours, augmentez le feu, mais premièrement mettez la poudre dans un pot ouvert, brûlez au four à réverbère pendant encore huit ou dix jours, de façon à ce que la chaleur soit rouge sombre.

Puis, à l'aide de vinaigre distillé, enlevez le sel, filtrez, et distillez, et cristallisez ; lorsque lesdits cristaux sont secs, dissolvez-les en l'eau commune, qui est été distillée trois fois, filtrez, distillez, et cristallisez, puis séchez ; et de même dissolvez avec la susdite eau commune distillée, filtre, distillez et cristallisez, comme précédemment, puis après séchage continuez cette procédure jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucune terrestréité résiduelle dans la solution ; alors séché parfaitement et gardez à part en un flacon.

Dans un matras à long col, mettez une part du sel susdit, et lui ajoutez neuf ou dix parts du susdit esprit de Saturne, ajoutez un flacon de rencontre, et lutez avec le la vessie humide la jointure, placez au bain marie ou au bain de fumier de cheval pendant cinquante jours, durant lesquels la substance se putréfiera et deviendra de couleur noire : alors mettez le tout dans une retorte, a la chaleur modéré du bain de sable, adaptez un récipient, luttez les jointures, et distillez jusqu'à ce que le sel soit parfaitement sec, remettez le distillat dans la retorte, et cohobez plusieurs fois jusqu'à ce que le sel distille avec l'esprit en la forme de beurre, puis rectifiez trois fois, chaque fois dans un vase propre, et vous aurez un trésor incomparable. Ce beurre est appelé Alkaest, et il dissout radicalement tous les métaux, et particulièrement l'or et l'argent (tout en les gardant vivant), et avec lui vous pourrez effectuer beaucoup d'opérations spéciales, lesquelles seront avec ou sans couleurs.

Ce beurre congèlera le Mercure vulgaire en argent en deux heures, parfaitement de cette manière : Mettez cinquante onces de Mercure dans une retorte et couvrez avec le beurre mentionné ci-dessus de façon qu'il n'y en ait pas plus d'un doigt, et cuisez avec le col du récipient ajusté pendant deux heures au bain de cendre, et le Mercure sera réduit en une poudre blanche : lorsque cela sera fait, distillez tout le beurre vers le récipient, et lorsque la distillation est terminée, vous aurez votre beurre de la même force que précédemment, en fait il sera meilleur ; la poudre du Mercure, après avoir été dissoute par les moyens du bain de la lune, sera devenue lune parfaite. Pour faire la Pierre, procédez de la manière suivante : Prenez parties égales du beurre susdit et de l'huile de saturne, ou trois part de beurre et une part d'huile. Ici vous avez l'union du soleil vif et de la lune vive. Mettez ces deux substances ensemble dans un œuf philosophique, scellez hermétiquement, et cuisez à faible chaleur jusqu'à ce qu'ils soient fixes. Imbibez avec une quantité égale d'huile de Saturne et cuisez, et après avoir effectué cela un troisième fois vous aurez la pierre dans l'huile fixe, qui donnera une très haute projection lorsqu'elle est traitée avec de l'or pur comme décrite dans l'autre procédure impliquant le Mercure de saturne, et après avoir obtenu des production avec les autres métaux, c'est le plomb qui est le meilleur. Vous pourrez multiplier ad infinitum en imbibant avec l'huile de Saturne, et cuisant jusqu'à fixité.

FIN
alchimie spirituelle amour arithmosophie astrologie sidérale astrologie tropicale bible cabale phonétique carrés magiques celtisme chamanisme ésotérisme franc-maçonnerie gnose gnosticisme gps gsm hermétisme hindouisme illuminisme kabbale lampe à sel magie magnétisme mazdéisme new age numérologie occultisme pa-koua phytothérapie plantes médicinales quintessence reiki rose-croix runes santé sciences occuptes solve et coagula spagyrie taoïsme tarot théosophie théurgie transmutation vitriol yang yi-king yin